top of page
  • Photo du rédacteurSandra Bocciolini

Blockchain et RH : quels impacts ?

Dernière mise à jour : 17 févr. 2023


RH et blockchain

La blockchain est une technologie qui soutient les processus de stockage et de transmission des informations en assurant la transparence et la sécurité des échanges et sans organe de contrôle.

Conceptualisée en 2008, elle permet sous la forme d’une base de données décentralisée (hébergée chez les utilisateurs) de :


  • conserver l’historique de l’ensemble des échanges réalisés entre utilisateurs

  • sécuriser les données grâce à la cryptographie

  • protéger de la modification ou de la falsification les données inscrites dans les registres distribués.

De plus en plus adoptée dans le domaine financier, la technologie pourrait contribuer à la transformation digitale de la fonction ressources humaines et de ses processus dans les prochaines années.

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir la place que pourrait prendre la blockchain dans la gestion des ressources humaines.



La blockchain pour mieux sécuriser et vérifier les informations


La blockchain, qui peut prendre une forme privée ou publique, est déjà utilisée par les entreprises notamment pour la traçabilité alimentaire, le transport, ou les smarts contracts qui s’exécutent automatiquement sans intervention humaine.

Considérée comme un registre partagé, distribué, et fiabilisé, la blockchain pourrait trouver une première application dans la gestion des données personnelles des collaborateurs en jouant le rôle de tiers de confiance.

Le chiffrement de cette base de données permet à chacun des utilisateurs de vérifier la validité des informations stockées au sein de la chaîne et d’assurer aux transactions réalisées en son sein de bénéficier d’une garantie d' intégrité des données.

Ainsi, les directions des ressources humaines pourrait s’appuyer sur cette technologie pour bénéficier des avantages suivants :

  • Une gouvernance hautement sécurisée

  • Une fiabilité accrue des informations stockées qui deviennent inaltérables

  • La transparence des informations

  • La réduction des délais de validation pour les opérations effectuées dans ce cadre

  • L’automatisation des processus à la manière des « smart contracts »

Toutefois, la véracité de l’enregistrement doit être vérifiée au moment de sa saisie. C’est d’ailleurs pour cette raison que certains experts préfèrent considérer la blockchain comme une base de données plutôt qu’un référentiel 100 % fiable.


Blockchain et données personnelles

La blockchain pour garantir la validité juridique des contrats et autres documents électroniques


Dans l’accomplissement de leurs missions, les directions des ressources humaines ont parfois recours à la signature de contrats de travail en ligne. Or, un contrat électronique pour garantir sa valeur juridique demande au recruteur de démontrer que le document a bien été signé par la bonne personne et à la bonne date. En outre, il faudra également prouver que le contrat n’a pas été altéré.

Dans ce cas précis, la blockchain apporte une preuve de la véracité des informations qui entourent l’acte de contractualisation. Grâce à la technologie blockchain, il devient possible de sauvegarder rapidement les contrats signés électroniquement et de disposer des éléments de preuve en cas de litige.

La blockchain pour optimiser la gestion des ressources humaines

En ce qui concerne les processus métiers de la fonction ressources humaines, la blockchain porte un certain nombre de promesses qui pourront être matures d’ici deux à cinq ans selon Gartner.

  • Le recrutement : la blockchain permet d’obtenir des informations fiables et certifiées sur des candidats à un poste. Grâce à cette technologie, il devient facile de vérifier et de transmettre des documents très rapidement, et en toute sécurité. Par ailleurs, elle devrait permettre de limiter le recours à des prestataires externes pour accomplir des tâches de vérification. L’une des principales forces de la blockchain est sans doute sa totale transparence. Dans un processus de recrutement, son rôle est significatif, surtout dans le traitement des dossiers des candidats (vérification des diplômes, des expériences, de leur durée, etc…).

  • La gestion des contrats : grâce aux contrats intelligents qui procèdent à l’exécution de tâches prédéfinies, la blockchain renforce le caractère obligatoire des contrats par un déploiement automatisé.

  • La gestion de la paie : la blockchain peut permettre l’automatisation , la sécurisation et la rationalisation de l’ensemble du processus. Elle permet aussi le paiement par blockchain dans les cas où les paiements électroniques peuvent être interdits par la loi ou pour des raisons de sécurité informatique. Cette fonctionnalité est déjà à l’étude chez les éditeurs de logiciels SIRH.

Selon Gartner, la maturité des applications RH de la blockchain est attendue à l’horizon des deux à cinq prochaines années. Elle aura, dans une numérisation croissante de l’économie, un rôle central dans la gestion des ressources humaines.


Si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet, Dig-IT vous propose une formation de deux jours afin de mieux appréhender les avantages et les opportunités de la blockchain pour votre activité et l’entreprise.



processus rh blockchain

Sources / Aller plus loin :


84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page