top of page
  • Photo du rédacteurSandra Bocciolini

Recruter à l’international pour faire face à la pénurie de talents

Dernière mise à jour : 19 juil. 2022


Si la croissance des entreprises se trouve ralentie par les effets de la guerre en Ukraine et la montée de l’inflation, l’INSEE reste optimiste sur le front de l’emploi et table sur la création de 260 000 emplois en 2022 en France.


En ce qui concerne le marché de l’emploi IT, la pénurie de candidats ou l’inadéquation entre postes et profils se confirment et le rapport de force est aujourd’hui en faveur des candidats avec des délais de recrutement de 3 à 6 mois selon une étude Apec publiée en juin 2022.


Afin d’atteindre leurs objectifs, les entreprises sont contraintes de revoir à la hausse leurs offres salariales, repenser les périmètres de postes ou ouvrir leur périmètre de recherche hors de leur bassin d’emploi naturel.

Le recrutement international, s’il n’est pas nouveau, a connu une forte montée en puissance depuis la crise sanitaire. Le développement du travail hybride permet aujourd’hui d’avoir recours à des compétences là où elles se trouvent, si tant est que le cadre légal de recours soit respecté.

L’identification des raisons de la pénurie de talents

Selon Numeum, le secteur numérique devrait être en progression de 7.4% (CA) en 2022. Une enquête PAC, Group Teknowlogy de mai 2022 met en avant que 79% des entreprises du secteur évoquent le manque de talents comme un frein à leur développement.

Afin de réduire les temps de recrutement et favoriser un meilleur match entre candidats et entreprises, certains points bloquants devraient être analysés, comme :

  • L’inadéquation entre l’offre et la demande ;

  • La prise en compte des mutations observées dans le monde du travail ;

  • L’intégration de nouvelles approches de recrutement.

Ces différents facteurs n’expliquent pas à eux seuls le manque de main-d’œuvre qualifiée sur le marché du travail IT. Les professionnels seniors et formés se font de plus en plus rares, les candidats disponibles sont sur-sollicités, et l’offre de formation continue et professionnelle doit s’élargir et gagner en volume pour permettre un accès facilité à TOUTES et à tous aux métiers de la cybersécurité, du cloud, des sciences des données ou de la transformation numérique.

L’inadéquation entre l’offre et la demande

Ce phénomène peut s’expliquer par les difficultés rencontrées par certaines entreprises afin d’anticiper leurs besoins en matière de recrutement dans un contexte d’évolution technologique permanente. De plus, les entreprises ont du mal à trouver les profils correspondants à leurs critères de recrutement sur le seul bassin de l’emploi local pour deux principales raisons. La première est liée au fait que la plupart de ces candidats n’ont pas bénéficié de formations techniques nécessaires pour les postes à pourvoir. La seconde est relative au manque d’expérience des candidats.

Les mutations observées dans le monde du travail

La grande démission qui a débuté aux Etats-Unis et qui s’est également répandue en France a mis en lumière les besoins des collaborateurs de pouvoir bénéficier de bonnes conditions de travail (conditions matérielles, télétravail disponible, liberté d’exprimer leur talents,…) selon une étude de la Dares.

À titre d’exemple, les jeunes diplômés préfèrent évoluer dans une structure qui leur offrira l’opportunité de se développer et de donner un sens à leur travail. Si ces éléments ne sont pas intégrés, ils n'hésitent pas à choisir une autre entreprise.

En outre, de plus en plus de personnes s’engagent sur la voie de l’entrepreneuriat et préfèrent opter pour de nouvelles formes de travail : freelance, consultant, travail à temps partagé…et cela a pour conséquence une diminution des profils qualifiés dont les entreprises ont besoin pour l’atteinte de leurs objectifs.

Les nouvelles approches de recrutement

Comme nous l’évoquions dans un précédent article, au travers de la citation de Peter Drucker « Si vous voulez quelque chose de nouveau, arrêtez de faire quelque chose de vieux ». Les approches de recrutement doivent également évoluer : intégration d’une offre de formation IT pour combler le déficit de compétences, repenser ses offres d’emploi en prenant en compte la réalité des compétences disponibles et élargissement à l’international des zones de recrutement…

S’ouvrir à l’international pour recruter

Le recrutement international couvre l’ensemble des moyens mis en œuvre pour trouver à l’étranger des personnes disposant des compétences requises pour occuper des postes spécifiques. Face à la pénurie de compétences, cette approche connaît un regain d’intérêt ces dernières années et constitue une solution viable aux problèmes de pénurie de talents rencontrés par certaines entreprises.

Dans cette optique, nous avons développé une offre d’accompagnement, RH MATCH, pour identifier les meilleurs candidats et les compétences les plus adaptées à vos projets. Nous favorisons le matching entre talents et entreprises, que ce soit en France ou à l’international grâce à un réseau construit depuis 25 ans et une présence forte à Dubaï.

Le recours au recrutement international permet aux entreprises de, non seulement trouver de bons talents, mais aussi maîtriser l’inflation salariale qui touche le secteur.

Contactez-nous !

Sources :

224 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page