• Sandra Bocciolini

Réforme de la formation : l’urgence de (se) former

Mis à jour : févr. 14



J’évoquais dans un précédent billet de blog l’impact de la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel pour les entreprises.

Aujourd’hui je souhaiterais attirer l'attention sur les impacts pour les professionnels de la formation, dont les organismes de formation et les responsables formation en entreprise.

Si la nouvelle loi a le mérite de remettre le salarié au centre du dispositif, elle a également pour conséquence de réduire le périmètre de conseil des responsables de formation sur les formations suivies par les salariés et de réduire budgétairement le plan de formation des entreprises (hors accords d’entreprise).

En effet, le salarié peut décider de suivre une formation, sans avoir recours aux conseils du professionnel de formation de son entreprise.

Cela suppose de la part du salarié, un investissement fort dans le choix d’une formation et d’un organisme de formation adapté et l’acquisition de nouvelles compétences pour bien se repérer dans l’univers de la formation continue.

Les salariés devraient être aidés en cela par une application CPF qui a pour objectif de favoriser l’utilisation du CPF de manière autonome. Nous ne savons pas encore quelles seront les conséquences positives ou négatives de ce nouveau modèle, à la fois pour les salariés eux-mêmes ou pour les organismes de formation.

Tout en essayant de rester optimiste, les organismes de formation connaissent déjà un ralentissement de leur activité en ce début d’année 2019.

A la fois par la disparition d’une partie non négligeable des fonds formations gérés par les responsables formations, la période nécessaire d’adoption et d’adaptation des salariés au nouveau modèle d’organisation, la transformation des OPCA en OPCO qui viennent ralentir l’activité des organismes de formation…

Si les organismes de formation sont invités à co-construire la nouvelle application CPF, l’accès aux usagers n’est prévu qu’en octobre 2019.

Cette nouvelle donne, si elle se veut positive pour la formation des salariés, risque de fragiliser bon nombre d’organismes de formation dans les mois à venir, en attendant les nouvelles modalités de certification à mettre en œuvre en 2021 pour accéder aux fonds publics ou mutualisés.

Avec cet édito, j’invite tous les acteurs de la formation et les salariés à prendre conscience de l’urgence de relancer les actions de formation professionnelle afin de :

  • ne pas perdre une année dans un contexte d’obsolescence rapide des compétences

  • d’acquérir les compétences indispensables pour s’adapter aux menaces technologiques et nouveaux enjeux économiques

  • ne pas réduire l’offre de formation de proximité et l’activité des organismes de formation les plus petits

  • travailler à la cohérence des formations suivies avec les besoins des entreprises

Je reste à votre écoute,

Sandra


SARL DIG-IT

Simplifiez vous l'IT

 

Tél : 04 92 96 96 90

Mail : sandra@formation-IT.org

Centre de Formation enregistré

sous la DA n° 93.06.07876.06

SIRET 822 060 372 00015 - APE 7022Z 

  • Twitter Classic
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • WhatsApp Business