• Sandra Bocciolini

L’application CPF va-t-elle redynamiser la formation ?


Attendue avec impatience par les acteurs de la formation, l’application mobile CPF (Compte Personnel de Formation) sera officiellement lancée le 21 novembre prochain.


L’application destinée aux salariés doit permettre de redonner du tonus au secteur de la formation professionnelle qui connaît un ralentissement depuis l’entrée en vigueur de la réforme de la formation professionnelle en début d’année.


Selon, un récent article des Echos, ce sont des centaines de millions d’euros qui ne seraient pas encore utilisés et qui « dormiraient » sur les comptes CPF des salariés.


Un changement de paradigme


Tout d’abord, les organismes de formation (OF) doivent se conformer à une nouvelle certification (après la validation Datadock) dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle. Au 1er janvier 2021, les OF qui ont recours au financement publics ou mutualisés devront répondre à cette obligation.


L’objectif visé est de renforcer le niveau de la qualité des formations proposées et de répondre aux exigences du référentiel national.


Ce nouveau label de qualité doit permettre aux 33 millions d’actifs français de s’orienter en toute confiance dans l’univers de la formation professionnelle.


En effet, ce sont les salariés, utilisateurs finaux des formations, qui devront directement choisir et s’inscrire aux formations qu’ils visent, et ceci grâce à la nouvelle application CPF.

Cette « révolution » vise à responsabiliser les salariés sur leur avenir professionnel. Encore faut-il que les salariés s’approprient le nouvel outil et soient informés de l’ensemble de leurs nouveaux droits.


La première étape étant l’activation de son Compte Personnel de Formation en ligne et la seconde la valorisation de tous les droits à formation et notamment ceux acquis au titre du DIF.


Informer les actifs sur le CPF


Malgré le lancement prochain de l’application CPF, un doute subsiste sur l’adoption massive de l’outil par les actifs.


Une enquête récente d’Harris Interactive pour le CNAM mettait en évidence le manque d’information concernant le compte personnel de formation. Seuls 58% des cadres se sentent bien informés contre 56% pour l’ensemble des salariés. Une marge de progression certaine qui devrait faire réagir tous les acteurs de la formation professionnelle en faveur d’une information à l’ensemble des salariés.


Pour rappel :


Le CPF est un nouveau droit pour les salariés qui a été créé en 2014, succédant ainsi au dispositif DIF. L’objectif est de permettre aux salariés d’être acteur de leur formation et ceci tout au long de leur vie professionnelle. Le CPF est depuis le début de l’année converti en euros, donnant un budget de formation personnel à chaque titulaire.


Pour un salarié à temps complet, le compte personnel de formation est crédité de 24 heures par an pendant les cinq premières années et de 12 heures pour les trois années suivantes. Au total, le CPF ne pourra pas excéder 150 heures. Depuis le début de l’année 2019, chaque heure est convertie en euros pour un montant de 15 €. Dès 2020, les CPF seront alimentés en euros compte et non plus en heures.


L’arrivée de l’application mobile CPF devrait, à défaut d’adhésion massive à l’outil, permettre de fluidifier les processus de recours aux formations. En effet, pour l’année de transition 2019, les salariés devaient faire transiter leurs demandes via leurs OPCA, au moment même où ceux-ci devaient se réorganiser et devenir des OPCO.


Retrouver tous nos articles sur la réforme de la formation professionnelle


Source :

Les Echos : https://www.lesechos.fr/economie-france/social/compte-personnel-de-formation-des-centaines-de-millions-deuros-non-utilises-1137799

SARL DIG-IT

Simplifiez vous l'IT

 

Tél : 04 92 96 96 90

Mail : formation@formation-IT.org

Centre de Formation enregistré

sous la DA n° 93.06.07876.06

SIRET 822 060 372 00015 - APE 7022Z 

  • Twitter Classic
  • LinkedIn Social Icon
  • Facebook Social Icon
  • WhatsApp Business